Au Manoir Surnaturel

Discutons ensemble de phénomène étrange, de votre évolution spirituelle et médiumnique, nous sommes là pour vous aider et vous éclairer.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue au Manoir surnaturel, venez nous rejoindre ! ! merci à tous mes petits anges pour votre présence et vos participations.
Amicalement Néfertiti
Bienvenue au Manoir surnaturel, venez nous rejoindre ! ! merci à tous mes petits anges pour votre présence et vos participations.
Amicalement Néfertiti
Phase Lunaire
Derniers sujets
» REGLEMENT DU FORUM
Hier à 10:40 par nefertiti

» Anniversaire papillon
Dim 9 Juil 2017 - 20:05 par nefertiti

» Anniversaire Chantounette
Dim 4 Juin 2017 - 17:07 par nefertiti

» Anniversaire caline
Lun 17 Avr 2017 - 18:33 par nefertiti

» Anniversaire Lindorie
Mer 5 Avr 2017 - 18:37 par nefertiti

» Anniversaire Yolyrène
Mar 4 Avr 2017 - 22:43 par nefertiti

» Anniversaire Ortolan
Jeu 2 Mar 2017 - 20:10 par nefertiti

» Anniversaire Khorgal
Ven 24 Fév 2017 - 13:36 par nefertiti

» Anniversaire Antoine 78
Lun 20 Fév 2017 - 0:09 par nefertiti

» Floride, Croix et ciel...
Mar 14 Fév 2017 - 19:12 par nefertiti

» Quelques chansons d'Amir
Mar 14 Fév 2017 - 19:07 par nefertiti

» Anniversaire Mafatedale
Mer 8 Fév 2017 - 12:58 par nefertiti

» Anniversaire Isadora
Mer 8 Fév 2017 - 12:57 par nefertiti

» C'était ton Anniversaire Lucie!
Sam 4 Fév 2017 - 21:58 par nefertiti

» Horoscope amérindien
Dim 4 Déc 2016 - 13:59 par nefertiti

VOTES
Merci de voter pour le forum

Partagez | 
 

 Burn-out : maladie des temps modernes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MarianneRomanova
Carto/Médium
avatar

Féminin

MessageSujet: Burn-out : maladie des temps modernes.   Jeu 20 Aoû 2015 - 12:38

Le burn-out guette pas moins de 3.2 millions d’actifs en France et n’est toujours pas reconnu au titre de maladie professionnelle. Le pire est qu’il touche les employés les plus dévoués et investis…
Le burn-out, ou épuisement professionnel, est en pleine explosion. Les candidats au développement de cette maladie professionnelle ne sont pas moins de 3,2 millions en France, selon une étude récente (référence en bas de page).

Pourtant le burn-out ne figure pas au registre des maladies professionnelles reconnues par l’administration. Ce qui devrait favoriserait sa prise en charge et permettre un meilleur soutien financier pour le malade.
Le burnout, en français le Syndrome d’épuisement professionnel, sont des termes qui apparaissent au tout début des années 70. Ils sont alors employés pour qualifier l’état d’affaiblissement général et psychique constaté chez les professionnels dont le métier demande beaucoup d’abnégation : médecins, infirmières, travailleurs sociaux ou enseignants.
Maintenant, on sait que le syndrome d’épuisement professionnel touche tous les secteurs d’activités, bien que certains soient bien plus affectés que d’autres. Les exigences professionnelles sont de plus en plus fortes.

Compétitivité et résultats financiers sont les bourreaux modernes du monde du travail.
D’ailleurs, la société ne porte même plus l’idée du bonheur au travail. Les préoccupations du jour pour les décideurs politiques sont par exemple : le coût que représente le niveau du SMIC pour les entreprises…


Encore assez peu connu dans la population, la personne atteinte peut croire à une simple dépression légère à modérée, puisqu’il ne présente pas l’ensemble des symptômes du dépressif.
Il développe par contre d’autre symptômes, propres au burn-out: un état d’épuisement mental, physique et émotionnel grave qui survient petit à petit, sournoisement, après de longs mois voire des années d’exposition à des situations de stress intense.
La personne est alors littéralement clouée au lit ou dans son canapé des journées entières, jusqu’à ce qu’il accepte de se soigner. La situation est effrayante pour le malade ainsi diminué : lui qui débordait d’énergie au travail se retrouve sur les genoux, incapable de se relever. Il est alors en proie à l’angoisse en face du vide que représente son inaction.
Sa capacité de raisonnement s’est évanouie, les décisions les plus élémentaires s’avèrent impossibles à prendre. La mémoire fait défaut. Tenir une conversation est pénible. Des choses simples comme écrire, prendre sa voiture, utiliser un ordinateur plongent le malade dans la panique.
Jusqu’au jour où le corps lui aussi déclare forfait. Des douleurs surgissent et différents troubles psychosomatiques apparaissent, comme des messages que le cerveau transmet à travers le corps du malade qui n’entend pas raison.


Une étude récente (lien en bas de page) met en évidence que 3,2 millions d’actifs déclarent être soumis fréquemment à un stress important ou modéré, lié au travail qu’ils occupent.
Ce syndrome concerne les professionnels les plus dévoués qui aiment profondément leur métier. Ceux dont l’investissement au travail est important, trop important. Dans certaines catégories professionnelles les gens sont plus exposés au stess et donc au burn-out.
Si l’employé dévoué manque de reconnaissance de sa hiérarchie et/ou de son environnement professionnel, les conditions propices sont réunies pour le faire plonger.


Le burn-out est une « déflagration interne » ou implosion, résultant d’une rencontre passionnée et passionnelle entre un candidat passionné bourré de talent et de générosité et un projet professionnel qui inspire le dépassement de soi et demande d’être performant
Il existe des facteurs personnels qui favorisent cette implosion :

-tendance au perfectionnisme
-une exigence exacerbée
-le peu d’estime de soi
-un niveau d’anxiété anormal
-certaines formes de rigidité
-des difficultés à percevoir et exprimer les émotions
-des comportements de type « sauveur »
-un sentiment de devoir « donner sa vie pour les autres »

L’épuisement professionnel est la conséquence d’une fracture entre la personne et son intériorité. Ses valeurs profondes n’ont plus leur place dans son environnement professionnel. C’est une véritable négation de la personne dans ce qu’il a de plus humain. C’est trop largement insupportable pour que le cerveau s’en accommode : il développe la maladie.
L’engrenage est presque inévitable, il est en tout cas très fort. Ce qu’il y a de plus humain en nous ne peut être délibérément mis de côté sans que des dommages importants en découlent. Croire le contraire est idiot et dangereux.

Comment s’en sortir ?
Il faut prendre les signaux d’alarme au sérieux. Dès lors que « cet état dépressif latent » s’est installé, il faut consulter son médecin. Entrer dans une démarche de soins et bien sûr : s’arrêter un temps de travailler pour s’occuper de soi avec bienveillance, comme on le fait pour ceux que l’on aime.
Il faut simplement s’arrêter de courir pour souffler un bon coup. Laisser le silence, le vide puis le doute s’installer. Viendra ensuite le temps de la remise en question.
Quand enfin, le miraculé a identifié les éléments déclencheurs du burn-out; puis réorienté sa vie pour renouer avec ses valeurs profondes qui sont sa force, il retrouve son humanité et la santé.


Le monde du travail devient de plus en plus exigeant, de plus en plus impitoyable. Des gens volontaires et dévoués sont broyés sur l’édifice de la sacro-sainte rentabilité économique.
Une toute petite partie de la population tire des bénéfices de cette situation. Mais… rien n’est acquis, rien n’est définitif.


Pour aller plus loin :

Sources des chiffres : Etude clinique et organisationnelle permettant de définir et de quantifier le burn out (pdf), sur technologia.fr

Des infos récentes sur le sujet :

Le burn-out, maladie professionnelle : le salarié bénéficierait d’une meilleure protection, sur 20minutes.fr

Un exellent article très complet : L’épuisement professionnel (burnout), sur passeportsanté.net

Source du post : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Que ta vie soit comme un chant d'espérance..."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 
Burn-out : maladie des temps modernes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de votre aide pour définir mes possibilités (maladie et temps de travail)
» Leçon de la fourmi
» LE POPULAIRE ÉVANGÉLISTE DES TEMPS MODERNES : BILLY GRAHAM...
» congé maladie...burn out!
» Maladie de Creutzfeldt-Jakob

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Manoir Surnaturel :: LA COLLINE DES CONNAISSANCES :: LA COLLINE DES CONNAISSANCES :: BIEN ETRE-
Sauter vers: